> Megaupload: La Justice attaque et les Pirates contre-attaquent – Qui va gagner?

    Mis à jour le 22-01-2012 à 21h38 | publié le 21-01-2012 à 18h33

    Par La Rédaction

    Megaupload: La Justice attaque et les Pirates contre-attaquent – Qui va gagner? En image
    Rubrique : Actu Média
    6 Commentaire(s)
    Réagissez !

    Cette semaine, une opération mise au point par la Justice Américaine et le FBI, a procédé à la fermeture des sites Megaupload et Megavideo et à l'arrestation de plusieurs de leurs dirigeants. En réponse, les « Anonymous » se sont rassemblés internationalement de façon à perpétrer une vengeance sans précédents...

    Les personnes inculpées, dont le fondateur de Megaupload, Kim Schmitz (ou, dernièrement, Kim Dotcom), risquent maintenant des peines qui peuvent aller jusqu'à plusieurs années d'emprisonnement pour racket, piratage, blanchiment d'argent et violation de copyright.

    Vidéo: Megaupload.com fermé par les Etats-Unis pour violation des droits d'auteur  

     

    Selon 'Le Parisien', « Megaupload compterait 50 millions de visiteurs par jour et 150 millions d'utilisateurs inscrits, soit 4% du trafic d'internet mondial. Il serait actuellement le 22e site le plus visité par les Français chaque jour. »  

    Le gouvernement américain a notamment qualifié Megaupload «d'entreprise criminelle organisée internationale responsable du piratage en ligne massif d'une grande variété de contenus protégés».

    La réponse est arrivée très vite: les pirates du web « Anonymous », ont hacké plusieurs sites américains, dont ceux du FBI et du Ministère de la Justice, ainsi que celui d'Universal Music et de l'association professionnelle du disque RIAA. En France, après la déclaration de Nicolas Sarkozy, qui a congratulé la lute américaine contre le téléchargement illégal, les sites de l'Elysée et d'Hadopi ont également été attaqués.

    Sur un compte Twitter, les Anonymous ont annoncé que 5.600 personnes à travers le monde ont participé à cette offensive: « C'est la plus vaste attaque à ce jour... La journée d'hier a été épique ».

    Le Gouvernement Français soutien l’initiative américaine

    Frédéric Mitterrand, le Ministre de la Culture, s'est manifesté sur BFMTV. Il considère que «le téléchargement illégal, c'est de la délinquance, c'est du vol».

    Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a également salué l'opération lancée contre Megaupload par le biais d'un communiqué de presse. Selon lui, « la mise à disposition illégale, par ce service, d'œuvres protégées par le droit d'auteur, permettait à ses promoteurs de réaliser des profits criminels sous la forme de recettes publicitaires ou d'abonnements de ses usagers ». Il défend encore que « le moment est venu d'une collaboration judiciaire et policière active entre Etats pour porter un coup d'arrêt à leur développement ».

    « Nicolas Sarkozy invite donc les créateurs français à intensifier leur utilisation des procédures judiciaires d'ores et déjà existantes dans notre droit. Celles-ci leur permettent notamment de faire bloquer par les fournisseurs d'accès à Internet, sur injonction du tribunal de grande instance, la consultation des sites illégaux, ou encore d'obtenir le déréférencement de ces sites par les moteurs de recherche ».

    C'est d'ailleurs ce qui a provoqué la récente fermeture des sites Allostreaming et Alloshowtv. Sur leurs pages d'accueil, nous pouvons lire: « Nous vous annonçons avec regret la fermeture définitive de ce site ». Ils informent encore que « cette fermeture est principalement due au déréférencement de notre site par les moteurs de recherches (google, yahoo, bing) et aussi par la pression exercée par les ayants droits sur les fournisseurs d'accès pour bloquer le site ».

    En effet, des ayants-droit avaient porté plainte contre ces sites. À la suite de ces procédures, Google et les autres moteurs de recherche ont décidé de supprimer Allostreaming et Alloshowtv de leur base de données, ce qui a fait chuter considérablement leur audience.

    Interrogé par le Parisien, un expert en informatique, Yannick Lejeune, considère que cette offensive du gouvernement américain a été une réponse à la « grève » organisée par Wikipedia mercredi dernier, comme forme de protestation contre le SOPA. Selon lui, « la fermeture de Megaupload a été un beau coup de communication de la part des autorités américaines. Après le black-out de mercredi, les autorités ont voulu montrer qu'elles faisaient ce qu'elles voulaient. (...) Cela ne peut pas être une coïncidence. C'est un pur coup de communication»...

    Le SOPA (Stop Online Piracy Act) est un nouveau projet de loi américain, une espèce de « super-Hadopi », qui vise à contrôler et à sanctionner les sites qui violent les droits d'auteur.

    Le site jugé 'coupable' en subira immédiatement les conséquences: tout d'abord, les services publicitaires ainsi que les réseaux de paiement en ligne ont l'interdiction de maintenir des relations commerciales avec « l'accusé ». Ensuite, les moteurs de recherche sont tenus de supprimer tous les liens qui conduisent vers ce site. Il restera donc dans le plus complet anonymat. Les moteurs de recherche, ainsi que les fournisseurs d'accès internet seraient donc contraints de « black-lister » les sites soupçonnés d'autoriser le piratage.

    Par ailleurs, les défenseurs d'internet libre, craignent que le fait de black-lister un site accusé de piratage, devienne un instrument de censure utilisé de façon arbitraire par le Gouvernement.

    Mais la question qui se pose c'est : Entre le respect des droits d'auteurs et le maintien d'un monde virtuel libre et ouvert à tous, comment réagir? Et les gouvernements, réussiront-ils à trouver une solution juste pour tous?

    En réaction à la fermeture du site Megaupload, Neelie Kroes, la commissaire européenne en charge des nouvelles technologies, s'est exprimée sur son compte Twitter. Selon elle: «la réglementation sur l'internet doit être efficace, proportionnée et préserver les bénéfices d'un réseau ouvert». «Les excès de vitesse sont illégaux, mais on ne place pas des ralentisseurs sur une autoroute» - souligne-t-elle.

    À bon entendeur...

    Vidéo: 4,5 millions d'internautes français utilisaient Megaupload  
     


    Mots clés : Megaupload, Piratage, Anonymous, Kim Dotcom

    Par La Rédaction Réagissez ! 6 Commentaire(s)

    A LIRE AUSSI :

    ON EN PARLE AUSSI ICI :

    Partager cette news :

 

    > Foutage de gueule puissance 10.000

      De Audrey le 22-01-2012 à 23h29
      *Parce que payer jusqu'à 50 euros un DVD, ce qui équivaut quand même à 327,98 francs ce n'est plus du vol mais carrément un braquage! (désolée pour les fautes d'inattention, mea culpa, mea maxima culpa)

    > Foutage de gueule puissance 10.000

      De Audrey le 22-01-2012 à 23h27
      Des milliardaires qui pleurent parce que les pauvres petites gens en ont plus qu'assez de payer des fortunes pour acheter un malheureux amas de feuilles ou un rond de plastiques... Megaupload et confrères ont été pour beaucoup d'une grande aide. Internet à servit à révéler des talents (voir Justin Bieber...Bien que je ne sois pas sûre qu'il est vraiment du talent mais passons). Avoir accès gratuitement à tel album ou tel film nous permets de les découvrir et par conséquent après de consommer, à condition que les prix soient raisonnables. Mais non! Ce n'est pas un hypotéthique droit d'auteur que les gouvernements cherchent à protéger mais encore et toujours à faire du pognon sur notre dos. Si les prix dans les commerces étaient plus terre à terre internet serait juste un tremplin pour faire découvrir et un atout pour les ventes. Parce que payer jusqu'à 50 euros un DVD, ce qui équivaut quand même à 327,98 francs! Je vois, par exemple, que FR2 laisse à certaines chaînes le plaisir de publier des vidéos de l’émission "On n'demande qu'à en rire" (quand ce ne sont pas les artistes, comme Garnier et Sentou qui le font) ce qui permet à un éventail plus large de personnes de les découvrir et donc d'acheter le DVD de l’émission, regroupant les meilleurs sketchs de la première saison, ou d'aller voir les humorsites dans leurs spectacles! Grâce à ça, leur carrière à eu un coup de pouce extraordinaire! Alors, messieurs et mesdames des gouvernement, avant de faire des lois et de prendre des mesures qui ne servent qu'à nous faire chier et à assouvir vos envies de frics toujours plus grandes, réfléchissez et faites ce pour quoi vous avez été élus: FAIRE DE NOS PAYS UN ENDROIT MEILLEUR!!! Ah! J'oubliais!! Peut-être serait-il temps de prendre de vrais mesures pour des choses plus urgentes, plus importantes et plus grave comme pour la pédophilie, les assassins ou les voleurs...Vous savez? Ceux que vous libérez au bout de X temps en leur laissant loisir de récidiver à nouveau...

    > anonyupload

      De futura le 22-01-2012 à 23h07
      anonyupload site créé ce jour par anonymous

    > mais de quel justice parleton ?

      De Bruno95 le 21-01-2012 à 23h27
      les loi à la hadopi c'est des loi qui impose la justice par la peur! l'internet n’était pas prévu à devenir comme ça.

    > Piratage, édition numérique, etc

      De yves le 21-01-2012 à 22h48
      Je ne suis pas juriste et ne connais pas le détail des lois actuelles. Cependant cette affaire megaupload montre quand même que : - rappel du fait que quoi qu'on en dise, il y a toujours des centres dans le piratage, et des personnes physiques et morales (officielles ou pas) derrière ces centres, et par exemple que TPB ait changé son format et techno de liens récemment ne retire rien au fait que cela reste un centre de piratage. - de là il devrait être possible de dissocier la définition et procédures associées, d'un point de vue juridique d'une part, et technique de l'autre. - il est essentiel que ces procédures soient effectivement avant tout juridiques et pas simples opérations de police (et que le fait d'essayer d'utiliser un "centre" pour lequel une décision de blocage a été prise, ramène d'une manière ou d'une autre un message avec lien/référence de cette décision) - Rappelons encore une fois que le blocage des centres permettrait de sortir de la direction délirante monitoring flux utilisateurs à tout va d'hadopi : iiscn.wordpress.com/2011/05/15/piratage-hadopi-etc/ (monitoring par ailleurs très facile à contourner, ce qui n'est pas par définition le cas des blocages de centres) Et puis l'important serait quand même de comprendre qu'un nouveau rôle est nécessaire pour un environnement de publication ne se résumant pas à deux ou trois monstres : iiscn.wordpress.com/2011/05/15/concepts-economie-numerique-draft/ Que quasiment tout est déjà là, et que se rôle (et organisations associées), est exactement le même que celui nécessaire pour la problématique "identité sur le net" : iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/ problématique où rappelons le, l'usage d'un identifiant unique par utilisateur entre acteurs n'est absolument pas nécessaire, et cette direction devrait être à tout pris évitée (et là encore tout quasiment déjà là).

    > Réspect To MU !

      De wVOL le 21-01-2012 à 22h09
      C'est avec un grand chagrin que j'écris ce Commentaire, MegaUpload a révolutionner le monde des hébergements de fichiers qu'ils soient légale ou pas : Qui ne l'a pas Utiliser ?