> Pierre Salviac: peut-on être viré pour injure?

    Mis à jour le 14-05-2012 à 10h41 | publié le 10-05-2012 à 12h09

    Par Luciana Ferreira

    Pierre Salviac: peut-on être viré pour injure?
    Crédit Photo: ©bixentro - Flickr

    Rubrique : Actu Radio
    0 Commentaire(s)
    Réagissez !

    Le journaliste Pierre Salviac, commentateur de Rugby, vient d'être informé de la fin de son contrat de travail auprès de RTL. En cause, un tweet de très mauvais goût concernant Valérie Trierweiler, la compagne de François Hollande, futur première dame de France et journaliste politique.

    Ainsi, le journaliste aurait écrit hier sur Twitter la phrase « qui tue »: « À toutes mes consoeurs, baisez utile, vous avez une chance de vous retrouver première dame de France »...

    Immédiatement les réactions d'indignation se sont faites nombreuses. Des accusations de « sexisme » et « machisme » n'ont pas manqué, pour qualifier ce qui a été caractérisé comme une « beaufitude » de la part de Pierre Salviac.

    En vue des vives critiques que sa « blague » a suscité, le journaliste s'est excusé peu de temps après: « En balançant une vanne, j'ai blessé mes consoeurs. Je leur présente mes excuses et retire mon tweet », a-t-il écrit.

    Toutefois, RTL ne semble pas avoir pris l'évènement « à la rigolade ». À la fin de l'après-midi, la Direction de la Radio a déclaré que « dans le cadre d'un message publié sur Twitter, Pierre Salviac a tenu au sujet de ses consoeurs journalistes des propos intolérables et totalement inacceptables qui n'engagent que lui et que RTL condamne sans aucune réserve ».

    La Radio a encore précisé que « Pierre Salviac était jusqu'à ce jour un collaborateur occasionnel de RTL, parmi d'autres médias. À compter de ce jour, RTL met un terme à toute forme de collaboration avec Pierre Salviac ».

    En effet, je suis tout à fait d'accord, son tweet est répugnant et offensif envers ses consoeurs en particulier, ainsi qu'envers les femmes en général. Toutefois, ne serait-ce pas un peu exagéré d'être viré à cause d'un tweet de mauvais goût? D'accord, les journalistes ont une image publique qui, en quelque sorte, engage l'institution où ils travaillent. Mais la vulgarité serait-elle devenue un crime? Et tenir des propos offensifs à l'encontre de la première dame, serait-ce désormais considéré comme étant une « cause réelle et sérieuse » qui justifie un licenciement?

    À chacun la possibilité de se manifester dignement ou pas, mais à tous la possibilité de s'exprimer en complète liberté...


    Mots clés : Pierre Salviac, RTL, François Hollande, Valérie Trierweiler

    Par Luciana Ferreira Réagissez ! 0 Commentaire(s)

    ON EN PARLE AUSSI ICI :

    Partager cette news :

 


    Soyez le premier à donner votre avis !