> L'édito

    Publié le 12-02-2002

    Par La Rédaction

    L'éditoRubrique : Formation
    0 Commentaire(s)
    Réagissez !

    Bien qu'il n'existe aucun diplôme homologué en France sous cet intitulé, l'"ingénieur du son" correspond à une fonction de technicien supérieur de l'audiovisuel. En conséquence, il a la responsabilité d'un nombre de tâches important.

    Ses interventions commencent dès la préparation de l' enregistrement par une analyse du travail à réaliser afin de sélectionner les équipements et déterminer les installations nécessaires. Il peut également avoir à recruter une équipe de travail qu'il devra manager. Il définit le temps nécessaire à la réalisation et prévoit le matériel en rapport avec ses objectifs.

    Au niveau de la prise de son, il doit s'assurer de la mise en place des équipements dans le site, avant d'effectuer les réglages (balance...) pendant les répétitions afin d'enregistrer à proprement parler. Sa tâche se poursuit avec le montage et le mixage. Mais il est encore présent pendant les finitions : c'est-à-dire qu'il suit la diffusion et la fabrication du produit dans le cadre d'émissions en direct ou lors de la réalisation de disques et cassettes.

    Même s'il dépend de son environnement de travail ( matériel utitlisé ou aristes qu'il côtoie), il doit assurer un rôle hiérarchique évident au sein de l'équipe. A la fois diplomate et sûr de lui, c'est grâce à son savoir technique et à sa culture artistique développée qu'il peut choisir et imposer les meilleures réponses aux exigences des musicens. Il se situe à l'intersection des métiers du spectacle, de l'art et de la communication.

    Il peut en effet travailler pour des sociétés de programmes radiodiffusés ou télévisés (publiques ou privées) et même pour les si nombreuses radios locales privées. Les sociétés de production représentent un réel débouché (environ 700 en France) comme les entreprises d'édition de cassettes et de disques, les studios d'enregistrement ou les laboratoires d'industries techniques audiovisuelles. Entre scène et studio naissent, pour cet artiste et technicien, des ambiances et des horaires de travail difficiles à définir ou délimiter, sa vie vie privée doit se soumettre à la disponibilité et mobilité obligatoires. L'évolution des technologies et du matériel utilisé lui imposent également la nécessité de toujours se former, d'être attentif aux nouveautés.

    Même si son travail est indispensable, l'ingénieur du son ne voit pas son talent reconnu par la célébrité ou la reconnaissance du public, toutefois il s'agit aussi d'un choix de vie au service d'une passion.

    En savoir plus -> Vue d'ensemble des formations audiovisuelle


    Par La Rédaction Réagissez ! 0 Commentaire(s)

    Partager cette news :

 


    Soyez le premier à donner votre avis !